Interview : docteur Jean-Marc Coursier, directeur des Relations médicales de Ramsay Générale de Santé

Contenu

Quelle évolution se dessine pour les maternités ?
Tout laisse à penser que dans les années à venir les maternités vont être dans l'obligation de se concentrer pour atteindre un certain seuil d'activité, correspondant à nombre d'accouchements, qui permet de garantir la sécurité de la prise en charge. En effet, afin d'assurer des conditions optimales de qualité et de sécurité médicale et les obligations de permanence des soins 24 h/24, la concentration des moyens humains et techniques est indispensable. Cependant, cela n'exclut pas une « déconcentration » des soins post accouchement, à proximité du domicile, voire au domicile lui-même. C'est ce vers quoi nous nous dirigeons.
Quelle est la stratégie de Ramsay Générale de Santé dans ce secteur en pleine évolution ?
Dans le secteur privé et au sein du groupe Ramsay Générale de Santé, le modèle de prise en charge est en cours de transformation. Le modèle historique - une femme / un obstétricien pour toutes les consultations jusqu'à l'accouchement - ne permet plus de garantir le nécessaire continuum de prise en charge. Par ailleurs, ce schéma traditionnel ne correspond plus au mode de fonctionnement de la nouvelle génération d'obstétriciens qui privilégie le travail en équipe. Nous évoluons donc vers une nouvelle organisation, constituée d'équipes pluridisciplinaires partageant l'ensemble des informations sur les dossiers des patientes et incluant de plus en plus les sages-femmes. Ce fonctionnement permet à la fois de préserver la personnalisation des prises en charge mais également de garantir à tout moment une sécurité maximum à la future maman (gardes, nuit, week-end, congés, absences diverses ...).