Tout savoir sur… des vacances en toute sérénité

Contenu
HTML

Que vous soyez plutôt plage, montagne, forêt ou repos à la maison, vous attendez certainement vos vacances avec impatience. Véritables moments de détente, elles sont particulièrement importantes pour se ressourcer, en particulier après cette période compliquée.

Profiter des bienfaits du soleil

Avec l’été et le retour des beaux jours, le soleil peut être très bénéfique pour l’organisme. Saviez-vous qu’une exposition de 15 à 30 minutes au soleil, deux fois par semaine permet de faire le plein de vitamine D ? Cette vitamine est essentielle pour avoir des os solides par son action complémentaire au calcium. Veillez toutefois à ne pas vous exposer de manière trop importante et n’oubliez pas de vous protéger en utilisant une crème solaire avec un indice de protection adapté (minimum 30) et en vous couvrant la tête.

Mais qui dit été, peut vouloir dire fortes chaleurs ! Voici quelques gestes simples à adopter pour bien les supporter :

  • Protégez-vous aux heures les plus chaudes. Évitez de sortir entre 11 h et 17 h, et passez quelques heures par jour dans un endroit frais (galerie commerciale, bibliothèque municipale, etc.) pour permettre à votre organisme de récupérer (en respectant les gestes barrières contre le Covid-19).
  • Buvez régulièrement de l’eau (au moins 1,5 litre par jour) même si vous n’avez pas soif. Évitez de boire trop souvent de l’alcool, du café, du thé et des boissons sucrées qui favorisent la déshydratation.
  • N’hésitez pas à vous rafraîchir en vous mouillant le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour.
  • Privilégiez des repas froids et des aliments riches en eau (fruits, crudités, produits laitiers ...).
  • Pensez à maintenir votre logement au frais en fermant les fenêtres et volets la journée. Surveillez plus particulièrement les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant d’une maladie chronique qui ont tendance à moins ressentir la soif.
  •  

    Bon à savoir

    Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez-les à s’inscrire sur la liste de la mairie ou du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) pour figurer sur le registre communal afin de recevoir de l’aide de bénévoles pendant une vague de chaleur. Les bénévoles contactent les personnes isolées par téléphone pour prendre de leurs nouvelles et leur rappeler les mesures préventives. Si une urgence est détectée, un médecin pourra intervenir.

     

     

     

    Des vacances au bord de la mer

    Profiter de la plage est une activité de premier choix pendant les vacances. En plus d’être une vraie source de plaisir, la mer présente de nombreux avantages. Riche en sels minéraux et en oligo-éléments, elle permettrait la cicatrisation de la peau. Elle aurait également des propriétés antidouleurs, notamment au niveau articulaire, et favoriserait la stimulation de la circulation sanguine par l’action du froid. Enfin, elle serait bénéfique pour notre moral.

    Envie de vous baigner ? Pensez à vérifier le drapeau affiché sur les plages. Un drapeau vert signifie que la baignade est surveillée et que la mer est calme. Un drapeau orange ou jaune signifie que la baignade est autorisée mais qu’il faut rester vigilant. Lorsque le drapeau est rouge, la baignade est interdite.
    Vous avez peut-être également observé une nouvelle couleur de drapeau : le violet. Celui-ci signifie qu’il y a un pic de pollution et que l’accès à la plage n’est pas autorisé.

    Il est important de rappeler, que ce soit en milieu naturel ou en piscine, de ne jamais laisser un enfant seul dans l’eau ou à proximité, même s’il sait nager ou s’il est équipé de brassards ou de flotteurs.

    Je suis témoin d’une personne en difficulté dans l’eau. Que dois-je faire ?

    Si vous êtes témoin d’une personne en difficulté dans l’eau, prévenez immédiatement les surveillants de baignade en zone surveillée ou contactez les secours en composant le 18 ou 112 pour une zone non surveillée. Ne perdez pas de vue la personne pour pouvoir guider les secours. Vous n’interviendrez qu’après avoir prévenu les secours et uniquement si vous êtes en excellente condition physique avec des compétences de très bon nageur.

     

    À la plage : règles sanitaires liées au Covid-19

    Sur la plage comme partout, les règles de distanciation sociale restent valables. Privilégiez un emplacement suffisamment à l’écart pour vous reposer et évitez les groupes de plus de 10 personnes.
    Certains préfets ou maires peuvent avoir pris des règles sanitaires plus importantes, n’hésitez pas à vous renseigner à l’office du tourisme des plages où vous souhaitez vous rendre.

     

     

     

    Ou à la découverte de la nature

    Les vacances sont aussi l’occasion de découvrir la biodiversité de notre belle planète. Entre amis ou en famille, se balader en forêt ou à la montagne permet de se ressourcer. En plus d’avoir un effet sur la réduction du stress, des bénéfices sur le plan cardiovasculaire ont été prouvés notamment dans une étude qui a comparé les effets d’une balade en forêt par rapport à une balade en ville.

    Vous craignez les moustiques et autres petites bêtes ? Pour profiter sereinement de ces temps de découverte, vous pourrez couvrir vos bras et vos jambes avec des vêtements longs et emmener une petite trousse de secours dans votre sac à dos.
    Durant ces moments d’exploration à la découverte de la nature, pensez à prendre une carte de la région et un moyen de communication.
    Lors de vos promenades, il n’est pas rare de s’éloigner des chemins balisés, veillez à identifier des repères pour retrouver facilement votre chemin.
    Une bonne technique si vous avez peur des serpents est d’utiliser un bâton pendant que vous vous baladez : cela créera des vibrations sur le sol qui les feront fuir.

    Préparer mon kit de premier secours ?

    Il existe dans le commerce des trousses de secours toutes prêtes. Vous pouvez aussi la constituer. Voici une liste des produits essentiels :

    • Un flacon de solution hydro-alcoolique
    • Un antalgique type paracétamol
    • Un lot de pansements et des pansements spécial ampoules
    • Un lot de compresses
    • Une bande de crêpe ou extensible
    • Un spray anti-moustique et un spray anti-tique
    • Une crème apaisante
    • Un tire-tique
    • Une mini pompe anti-venin
    • Du sucre en emballage individuel

     

    A la fin de votre promenade, il est conseillé de vérifier si vous n’avez pas été mordu par des tiques. Si vous en repérez, utilisez un tire-tique pour les retirer. En cas de persistance ou d’apparition d’une petite plaque rouge après plusieurs jours (entre 3 et 30 jours), il est recommandé de consulter votre médecin.

     

     

     


     

    L’actu du mois… Porter un masque : pourquoi est-ce important ?

    Le confinement a permis de limiter la propagation du virus en France, mais celui-ci reste présent sur le territoire.

    Pour se protéger et protéger son entourage, l’académie de médecine dans un communiqué rappelle que le masque est la mesure la plus efficace pour supprimer la transmission du virus entre les personnes. En effet, il permet d’éviter de se toucher le visage, le virus se transmettant par les voies respiratoires et les postillons. L’OMS a également rappelé que des incertitudes demeurent sur la transmission du virus présent dans l’air, plusieurs scientifiques ayant observé une fréquence de contamination plus élevée dans les lieux clos.
    Pour limiter le risque de rebond épidémique le Président de la République a donc décidé de rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos. Vous pouvez retrouver ici les lieux concernés.

    Ci-dessous, l’infographie qui a été réalisée pour informer sur le niveau de protection apporté par le port du masque.

    Source : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/masques-grand-public

     

     

     

    L’actu du mois… Droitiers, gauchers, quelles différences ?

    Le 13 août est la journée internationale des gauchers. Aujourd’hui en France, on estime qu’environ 13% de personnes écrivent de la main gauche. Un chiffre en nette progression depuis 40 ans. Autrefois appelée « la main du diable », il était très fréquent que les enfants gauchers soient contraints d’apprendre à écrire de la main droite. Or, on sait aujourd’hui que cette différence est principalement liée au fonctionnement du cerveau au niveau de ses hémisphères. C’est l’hémisphère droit qui va être dominant chez les gauchers et vice-versa.

    Plus récemment des chercheurs se sont posés la question de savoir si la position du fœtus dans le ventre de la mère ne serait pas également déterminante. Placé en biais, le dos vers la gauche, le fœtus a plus d’amplitude à droite pour bouger son bras droit.
    Des facteurs environnementaux et génétiques peuvent aussi intervenir. Ainsi, les enfants de parents gauchers ont plus de chance de l’être aussi, parfois par imitation de leurs proches.

    Ces connaissances ont permis de prendre en compte les besoins spécifiques des gauchers avec le déploiement d’outils pour les accompagner dès leur plus jeune âge avec du matériel adapté : des objets du quotidien aux instruments de musique, comme par exemple, les ciseaux, l’ouvre-boîte ou encore la guitare. Vous pouvez retrouver ces produits sur des sites spécialisés pour les gauchers.